Vidéos

Vous le savez comme nous, éduquer un enfant est une mission aussi belle que subtile, et éduquer son enfant est certainement encore plus délicat. Il n’y a pas de méthode universelle, les avis divergent et parfois s’opposent. Cela n’empêche qu’il est bon d’avoir quelques guides pour nous aider dans notre réflexion dans l’exercice de cette belle responsabilité. Nous avons fait le choix de répertorier pour vous quelques références nous paraissant en cohérence avec le projet éducatif que nous avons pour vos familles au Faubourg des Jeunes.

Mme Filliozat

Psychothérapeute, Isabelle Filliozat a fondé l’école des intelligences relationnelles et émotionnelles et a développé l’approche empathique intégrative et travaille beaucoup sur les questions de parentalité. Aujourd’hui elle ne reçoit plus de patient mais donne de nombreuses conférences.

Nous en avons sélectionné quelques-unes en lien avec notre actualité.

L’enfant et les émotions

voir la vidéo →

Les jeux vidéos sont-ils des jeux comme les autres ?

Voir la vidéo →

Complémentarité du père et de la mère

L’an passé, nous avions invité Luc Fossey – DRH aux Apprentis d’Auteuil et psychologue clinicien – pour nous parler de la communion des parents dans l’éducation. Vous allez pouvoir retrouver, dans cette vidéo, l’essentiel de son intervention.

Pour aller plus loin… L’art d’éduquer selon Edith Stein

Dans le cadre des chantiers éducation des Associations Familiales Catholiques, vous pouvez retrouver un bel enseignement de Marion Lucas, docteur en philosophie. Elle propose une belle vision de l’éducation à la suite d’Edith Stein.

Voir la conférence →

  • Qui est Edith Stein?

Née dans une famille juive et orpheline de son papa à l’âge de 2 ans, elle passe par une longue période d’athéisme durant laquelle elle va s’engager dans des études de psychologie et philosophie et sera la première femme docteur en philosophie. Au cours de ses travaux de recherche, elle va rejoindre les travaux en phénoménologie d’Edmund Husserl qui vont l’ouvrir et la rendre attentive aux phénomènes religieux. Ces travaux et son expérience vont la conduire à vivre sa conversion et recevoir le baptême en 1921. Suite à cela elle décide d’entrer au carmel de Cologne et prend le nom de Thérèse-Bénédicte de la Croix. Dans le contexte de la 2e Guerre Mondiale, elle va quitter l’Allemagne pour les Pays-Bas mais cet exil ne suffira pas et elle sera arrêtée déportée à Auschwitz, car bien que chrétienne, elle a des origines juive. Elle y meurt le 9 août 1942.

Elle est canonisée par le Pape Jean-Paul II le 11 octobre 1998 et proclamée co-patronne de l’Europe en 1999.

Les commentaires sont clos.