Adoration eucharistique


Adorer le Saint-Sacrement

La présence réelle de Jésus dans l’Eucharistie est au cœur de la foi catholique. Nous croyons que Dieu a voulu se faire tellement proche de nous que, par sa Parole, il s’est incarné en une femme la Vierge Marie. Ce fut la naissance de Jésus. Son abaissement a atteint son paroxysme lors de sa passion et de sa crucifixion à Jérusalem.

Aujourd’hui ce sacrifice continue par la messe (appelée eucharistie c-à-d remerciement) par laquelle Dieu sauve tous les hommes (même les non chrétiens !) par son pardon et sa Vie offerte. La présence de Jésus est là, dans l’hostie consacrée devenue son corps, que nous pouvons regarder quand elle est exposée sur l’autel. Ces moments de cœur à cœur sont magnifiques par leur intensité et leur intimité.

Retrouvez ici l’enseignement du père Jérôme Dernoncourt, Missionnaire de la Très Sainte Eucharistie, à l’occasion de sa venue à Saint-Laurent le 7 février 2021:

Vous souhaitez rejoindre l’équipe des adorateurs de Saint-Laurent, en acceptant de passer une heure par semaine avec Jésus, vraiment présent au Saint-Sacrement?

Contactez le secrétariat en cliquant ici

 

Horaires

Nous mettons en place l’adoration continue au sein de notre paroisse!

Le Saint-Sacrement sera exposé aux horaires suivants :

  • Lundi : de 13h à 20h*
  • Mardi, mercredi, jeudi, vendredi : de 8h à 20h*
  • Samedi : de 8h30 à 9h30 puis de 13h à 18h15*
  • Dimanche : 8h – 9h et de 12h45 à 18h45h*

* Sauf durant les messes

Vous souhaitez vous engager à passer une heure par semaine avec Jésus, présent au Saint Sacrement ?

Contactez le secrétariat à l’adresse : contact@asaintlaurent.com

L’heure sainte

Heure Sainte : une tradition est de prier le jeudi soir en rappel de l’agonie du Christ au jardin des oliviers, juste avant sa passion. A St Laurent nous prions tout particulièrement le soir du jeudi précédant le premier vendredi du mois, de 23h00 à minuit. Venez nous rejoindre dans l’église !

Dates des prochaines Heures Saintes 2021:   1er juillet, 5 août, 2 septembre.

Les commentaires sont clos.