Des temps de prière

Le Faubourg des jeunes vous propose quelques idées pour prier en famille.

La prière quoti­dienne

Bien connue des enfants, nous la vivons régu­liè­re­ment au Faubourg des Jeunes. En famille, elle est facile à mettre en oeuvre et vous pouvez même en confier l’ani­ma­tion à vos enfants !

Je commence par faire silence.

Le signe de croix “Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit“. (Je n’ou­blie pas Long, Lent et Large !)

Merci Seigneur pour les merveilles que tu fais, (chacun partage un merci, une joie de sa jour­née).

Pardon Seigneur pour tout ce que j’ai fait de mal. Ce temps peut être fait en silence mais être égale­ment le moment de belles demandes de pardon en famille.

S’il te plait Seigneur, je te présente mes inten­tions.

Seigneur, Je t’aime!

Notre Père.

Je vous salue Marie ou un chant à Marie.

Le signe de croix.

 

Le chape­let

C’est quoi ?

Le chape­let est une prière que la Vierge Marie a donné à des grands saints au Moyen-Age (Saint Bernard, Saint Domi­nique). Il nous permet de médi­ter les mystères de la vie du Christ.

Le chape­let est une façon de nous relier avec Marie, qui inter­cède pour nous auprès du Père , au mystère de la foi.

Par la prière du chape­let, j’ac­croche mon atten­tion au mystère que je médite.

Quels sont les mystères ?

Ils englobent toute la vie du Christ.

Les mystères joyeux (le temps de l’in­car­na­tion de Jésus) :

médi­tés le lundi et le samedi
- l’An­non­cia­tion (se rendre dispo­nible),
- la Visi­ta­tion (aller vers son prochain),
- la Nati­vité (se lais­ser habi­ter par le Christ),
- la Présen­ta­tion (donner le meilleur de soi),
- le recou­vre­ment de Jésus au temple (recher­cher Jésus en toute chose).

Les mystères doulou­reux (la Passion de Jésus) :

médi­tés le mardi et le vendredi
- l’ago­nie au Jardin des Oliviers (redire son Fiat au Père),
- la flagel­la­tion (avoir confiance en Dieu),
- le couron­ne­ment d’épines (rester humble),
- le porte­ment de croix (prendre sa croix de tous les jours),
- la cruci­fixion et la mort de Jésus sur la croix (brûler d’amour pour Dieu).

Les mystères glorieux (le temps de la Résur­rec­tion de Jésus) :

médi­tés le mercredi et le dimanche
- la Résur­rec­tion (vivre en homme nouveau),
- l’As­cen­sion (aspi­rer aux choses d’en haut),
- la Pente­côte (se lais­ser guider par l’Es­prit),
- l’As­somp­tion (deman­der la grâce d’une bonne mort),
- le Couron­ne­ment de la Vierge Marie (se confier à la Vierge Marie).

Les mystère lumi­neux (la vie public de Jésus) :

médi­tés le jeudi
- le Baptême dans le Jour­dain,
- les noces de Cana,
- l’an­nonce du Royaume de Dieu et l’in­vi­ta­tion à la conver­sion,
- la trans­fi­gu­ra­tion,
- l’ins­ti­tu­tion de l’Eu­cha­ris­tie.

Comment je le prie ?

Je commence par un temps de silence

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit

Puis on redis notre Foi avec le Credo : “Je crois en Dieu…”

Sur le premier grain je dis le Notre Père, puis sur les trois grains suivants, je dis trois Je vous salue Marie et enfin “Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commen­ce­ment, main­te­nant et toujours, dans les siècles des siècles, Amen.”

Puis on médite avec Marie le premier mystère en réci­tant un Notre Père et dix Je vous salue Marie ; suivi du Gloire au Père qui conclue chaque dizaine.

On répète cette série 5 fois en suivant les grains du chape­let.

Si je n’ai pas de chape­let : consul­ter →

Les commentaires sont clos.