Bénévolat et solidarité

Une paroisse comme saint Lau­rent est un lieu ouvert sur le monde et beau­coup y font halte pour prier, s’y pos­er ou deman­der aide et con­seil. La paroisse a aus­si voca­tion d’aller vers tous les habi­tants de notre quarti­er. Une telle activ­ité demande le con­cours de tous les fidèles. Cha­cun a un cœur capa­ble d’aimer et des mains aptes à servir. Aus­si tous les tal­ents sont les bien­venus : accueil­lir, organ­is­er, bricol­er, faire du catéchisme, entretenir, décor­er, chanter, etc. Les œuvres comme Macadam Café espèrent aus­si votre engage­ment. Venez nous en par­ler. Nous devri­ons trou­ver un espace où vous aurez la joie de vous don­ner, car là est l’amour.

Équipe d’accueil paroissial

Chaque jour, du lun­di au dimanche, des laïcs accueil­lent dans l’église ceux et celles qui veu­lent être écoutés, ou qui désirent des ren­seigne­ments. Nous sommes tou­jours heureux de recevoir de nou­veaux bénév­oles pour cette belle mis­sion du coeur !

L’accueil se déroule en semaine de 9h à 12h, puis de 14h à 16h30/17h. Le same­di de 10h à 12h et l’après-midi. Le dimanche en après-midi. Nous seri­ons heureux de met­tre en place une équipe entre 12h et 14h chaque jour.

Pour tout con­tact, appelez la paroisse (01 46 07 24 65)

Fraternité Anne & Syméon

Après sa nais­sance, Jésus est présen­té au Tem­ple par Marie et Joseph. Là les atten­dent deux vieil­lards, Anne et Syméon. Leur joie est totale et ils voient ain­si que tout est accom­pli pour eux. Ayant vu le Salut, Lumière des nations, ils peu­vent s’en aller dans la paix. Aujourd’hui encore, recevoir Jésus est un désir sou­vent exprimé par les per­son­nes âgées, mais devenu si dif­fi­cile de par l’isolement.

Au cœur de nos quartiers vivent chez elles des cen­taines de per­son­nes âgées qui sont dimin­uées par la mal­adie, la fatigue physique et morale. Sou­vent elles ne peu­vent plus se déplac­er. Elles ne peu­vent venir à st Lau­rent où pour­tant elles ont pu vivre durant des décen­nies une vie d’Église.

La “Fra­ter­nité Anne & Syméon” est con­sti­tuée de paroissiens, jeunes et moins jeunes, qui vis­iteront et porteront la com­mu­nion eucharis­tique à ces per­son­nes. Se mon­tr­er frères et sœurs entre les généra­tions devient alors un chemin de vie et d’espérance face aux épreuves de la vieil­lesse et de la solitude.

Les mem­bres vis­i­teurs vont à domi­cile régulière­ment, et vis­i­tent les per­son­nes vivant à la mai­son de retraite de la rue de Vinaigri­ers. D’autres bénév­oles con­duisent à la messe de 11h nos amis anciens, soit depuis cette mai­son de retraite, soit depuis leur domi­cile, puis les recon­duisent chez eux après.

Toutes deman­des de vis­ite, comme toutes offres de ser­vice, peu­vent être faite auprès de Lau­rence ou Juli­enne. Elles vous met­tront en rela­tion les per­son­nes disponibles et celles qui désirent recevoir Jésus chez elles.

Con­tac­ter les coor­di­na­tri­ces (Juli­enne et Lau­rence) : AnneetSimeon@

Le Secours Catholique

Cette œuvre d’Église fondée par l’abbé Rod­hain, homme extra­or­di­naire par son audace durant la sec­onde guerre mon­di­ale est aujourd’hui au ser­vice de mil­lions de per­son­nes, grâce à ses 70.000 bénév­oles et ses nom­breux permanents.

A saint Lau­rent, un accueil est pro­posé le lun­di matin de 9h30 à 12h00 et le jeu­di de 14h30 à 18h00, à l’Espace Saint Vin­cent en entrant par le 119bis rue du faubourg saint Mar­tin. Cette mis­sion accom­pa­gne et ori­ente les per­son­nes en dif­fi­culté, avec le souhait d’une col­lab­o­ra­tion et d’un tra­vail en parte­nar­i­at avec les per­son­nes aidées.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à vous adress­er à la paroisse.

Accueil et cours de français pour les migrants

La paroisse a lancé en 2009 des cours de français coor­don­nés par l’Association Français Langue d’Accueil. Ils sont pro­posés aux per­son­nes en migra­tion désir­ant obtenir un asile en France. Ces cours se déroulent du lun­di au same­di, matin et après-midi. Ils ont lieu 15, rue Philippe de Girard, Paris 10°, dans les locaux paroissiaux.

Pour toute infor­ma­tion, et pour pro­pos­er son aide, on pour­ra join­dre Marysia Kha­lessi en envoy­ant un cour­riel.

Les commentaires sont clos.