Vie de saint Laurent

Saint Laurent, Diacre et martyr

Diacre de l’Eglise de Rome, auprès du pape saint Sixte II, il a pour fonction d’être le gardien des biens de l’Eglise. Lorsque l’empereur Valérien prend un édit de persécution interdisant le culte chrétien, même dans les cimetières, il est arrêté en même temps que le pape et les autres diacres. Ils sont immédiatement mis à mort l’an 258, mais lui est épargné dans l’espoir qu’il va livrer les trésors de l’Eglise. Voyant le pape marcher à la mort, Laurent pleure. Est-il donc indigne de donner sa vie pour le Christ ? Saint Sixte le rassure, il ne tardera pas à le suivre. Sommé de livrer les trésors, il rassemble les pauvres, les infirmes, les boiteux, les aveugles. « Voilà les trésors de l’Eglise. » Il est condamné à être brûlé vif sur le gril. Aujourd’hui certains pensent qu’il fut décapité. Il fut l’un des martyrs les plus célèbres de la chrétienté. Au Moyen Age, avec saint Pierre et saint Paul, il était le patron de la Ville éternelle où 34 églises s’élevaient en son honneur. 84 communes françaises portent son nom.

Sa fête est le 10 août.

Dans notre église, le souvenir de sa foi et de son martyre est illustré sur une peinture dans le transept gauche, et sur plusieurs vitraux, dont ceux du chœur qui seront reposés après leur restauration au printemps 2010.

Les commentaires sont clos.