Samedi Saint

Le Samedi Saint est le jour du grand silence. Nous accompagnons Jésus dans sa mort.

Aujourd’hui nous faisons mémoire du moment où Jésus est descendu aux enfers chercher ceux qui y étaient !

Un commentaire

Le Samedi Saint est un jour unique dans l’année. Il n’y a pas de messe, les tabernacles sont vides. C’est un temps d’attente, de silence. Jésus est mort, il est au tombeau et comme c’est le jour du Sabbat, les Juifs, donc les disciples de Jésus ne peuvent pas travailler ou accomplir des tâches pénibles. Pour ce temps de silence, je vous propose de réfléchir sur ce que ce temps de confinement peut changer de votre vie. Je vous propose quelques questions auxquels vous pourrez répondre seuls, puis en parler avec vos parents.
  1. Qu’est-ce qui me manque vraiment en ce temps de confinement ? (par exemple, tel ou tel ami, telle activité).
  2. Qu’est-ce que je faisais avant, que je ne fais plus et qui ne me manque pas ? (là-encore, tel ou tel ami, telle activité) ? Je peux comparer les deux pour voir, dans ce qui ne manque pas, quelles sont les choses qui ne m’apportent finalement rien et que je peux ne plus faire, même une fois le confinement terminé. (Attention : si le fait de ne plus aller à l’école ne me manque pas, ça ne veut pas dire que l’école n’est pas importante, ça veut simplement dire que je n’ai pas compris pourquoi c’était important). Je regarde aussi ce qui me manque vraiment et je prévois d’accorder du temps à cela, quand ça sera possible.
  3. Qu’est-ce que je fais depuis le confinement, que je ne faisais pas avant ? Parmi cela, quelles sont les choses que je trouve vraiment sympa ? Je peux les noter pour décider de continuer ces activités une fois que le confinement sera terminé ? (exemple : on passe plus de temps en famille, on peut manger tous ensemble, on fait des jeux de société…). Si ce que j’apprécie le plus est de plus voir mes parents, je peux leur dire simplement et les en remercier. Ils ne pourront certainement pas être autant présents après le confinement, car ils doivent aller travailler, mais tu peux leur demander d’essayer de rentrer une fois par semaine un peu plus tôt, de prendre plus souvent du temps le WE pour jouer avec eux…

Une activité

Nous te proposons de fabriquer un photophore pour la vigile pascale.

Photophore en verre
Matériel :
Un pot en verre
De la peinture
De la colle
Ce que tu as sous la main (des paillettes, du pipier vitrail, des confettis, du ruban, de la ficelle, etc.)
Une bougie classique ou LED

Réalisation :
Vérifie d’abord que ton verre est bien propre et sec.
Décore-le joliment et selon tes envies. Attention de ne pas trop surcharger…

Photophore en calque
Matériel :
Une feuille de papier calque
Un crayon papier, une règle
Des ciseaux, de la colle
Des crayons de couleur
Une bougie classique ou LED

Réalisation
Choisis la hauteur du ton photophore, puis reporte-la sur ta feuille de papier calque. Trace un très bien droit avec ta règle. Enfin, découpe ton calque.
Décore ton calque en y faisant des dessins, en écrivant une belle phrase de la Parole de Dieu.
Puis colle bord à bord dans le sens de la hauteur ton calque. Attention, il faut que le côté où tu as travaillé soit à l’intérieur du cylindre !

Une prière

Humblement, dans le silence (Il est Vivant, p 331)

R. Humblement, dans le silence de mon cœur,
Je me donne à toi, mon Seigneur ! (bis)

écouter sur Internet→

Notre Père

Je vous salue Marie

Les commentaires sont clos.