Les orgues de l’église Saint-Laurent

L’église Saint-Laurent accueille deux orgues, un grand orgue de tribune et un orgue de chœur.

L’orgue de tribune

L’exis­tence d’un grand orgue dans cette église est connue par une décla­ra­tion datée de 1548 où il est ques­tion de gages pour l’or­ga­niste. Le 10 novembre 1680, les marguilliers décident de faire construire un buffet neuf avec posi­tif et jubé. Le contrat, au montant de 4 200 livres, est confié au facteur Hippo­lyte Du Castel qui livrera l’orgue pour la fin de 1682. Cet orgue compre­nait une tren­taine de jeux et eut comme premier titu­laire Louis de Thian.

Le 7 juillet 1709, le facteur Bessard fut chargé d’ef­fec­tuer des répa­ra­tions pour une somme de 500 livres. En 1725, un rele­vage de l’ins­tru­ment est effec­tué par le facteur Collard pour une somme de 1 600 livres: les travaux furent complé­tés et reçus le 8 juin 1732.

En 1767, le facteur François-Henri Clicquot recons­truit entiè­re­ment l’ins­tru­ment pour la somme de 5 100 livres. Le nouvel instru­ment compte 40 jeux répar­tis sur quatre claviers manuels et péda­lier. Pendant la Révo­lu­tion, l’or­ga­niste Nico­las-Jean-Pierre Chau­vet assura béné­vo­le­ment la garde et l’en­tre­tien de l’ins­tru­ment.

L’orgue fut restauré en 1836 par Calli­net puis, sept ans plus tard par Suret, qui ajouta une Bombarde au clavier du Grand-Orgue et un clai­ron au Posi­tif; la récep­tion de ces ouvrages eut lieu le 19 janvier 1844 par Louis Séjan, le facteur Davrain­ville et Vincent Maré­chal.

En 1864, après l’al­lon­ge­ment de la nef et la recons­truc­tion du portail, l’ar­chi­tecte Cons­tant-Dufeux ré-installa le buffet sur une nouvelle tribune clôtu­rée par les panneaux anciens, réem­ployés avec goût, et la fabrique char­gea la maison Merk­lin de recons­truire entiè­re­ment le vieil orgue de Clicquot. L’ins­tru­ment, qui incor­pore plusieurs jeux anciens, compte 37 jeux répar­tis sur trois claviers manuels et péda­lier. L’inau­gu­ra­tion eut lieu le 24 octobre 1867 avec le concours d’Alexis Chau­vet et d’Édouard Batiste.

Facteurs d’orgue

  • Orgue Ducas­tel (1685)
  • Clicquot (1767)
  • Suret (1844)
  • Merk­lin (1867)
  • Jacquot-Lavergne (1942)
  • Renaud (1993)

Compo­si­tion

  • 3 claviers manuels de 56 notes et péda­lier de 30 notes.
  • 40 jeux, 53 rangs
  • Trac­tion méca­nique des claviers et des jeux
  • Accou­ple­ments: Pos./G.O., Réc./G.O. Tirasses: G.O., Pos., Réc. Trémolo au Récit.
  • Buffet classé Monu­ment Histo­rique.
I. Posi­tif II. Grand-Orgue
Bour­don 8′ Montre 16′
Sali­cio­nal 8′ Bour­don 16′
Unda maris 8′ Montre 8′
Pres­tant 4′ Bour­don 8′
Flûte octa­viante 4′ Gambe 8′
Doublette 2′ Flûte harmo­nique 8′
Four­ni­ture IV Flûte octa­viante 4′
Trom­pette 8′ Pres­tant 4′
Cromorne 8′ Quinte 2 2/3′
Plein-Jeu IV-V
Cornet V
Bombarde 16′
Trom­pette 8′
Clai­ron 4′
III. Récit
(expres­sif / enclo­sed)
Pédale
Quin­ta­ton 16′ Flûte 16′
Bour­don 8′ Octa­ve­basse 8′
Violon­celle 8′ Flûte 4′
Voix céleste 8′ Bombarde 16′
Flûte d’écho 4′ Trom­pette 8′
Flageo­let 2′ Clai­ron 4′
Carillon III
Trom­pette 8′
Basson-Haut­bois 8′
Voix humaine 8′
Clari­nette 8′

L’orgue de chœur

Facteur

  • Jacquot-Lavergne, XXe.

Compo­si­tion

  • 2 claviers manuels et péda­lier
  • 16 jeux, 8 rangs
  • Trac­tion méca­nique des claviers et des jeux
I. Grand-Orgue II. Récit
(expres­sif / enclo­sed)
Pédale
Bour­don 16′ Dulciane 16′ Soubasse 16′
Tibia clausa 8′ Sali­cio­nal 8′ Flûte 8′
Montre 8′ Fugara 4′ Flûte 4′
Flûte octa­viante 4′ Sali­cet 4′
Quinte 2 2/3′ Plein-Jeu III
Flau­tino 2′ Trom­pette 8′
Clai­ron 4′

Orga­nistes titu­laires

Ann Domi­nique MERLET et Béatrice PIERTOT.

Profes­seur d’orgue au Conser­va­toire de Valen­ciennes, Ann Domi­nique Merlet est nommée orga­niste titu­laire de l’orgue de Saint-Laurent en 1997. Fina­liste du Concours Inter­na­tio­nal d’Orgue de Dublin en 1994, elle est régu­liè­re­ment invi­tée à se produire en concert en France et à l’étran­ger.

Son ouvrage La musique du XXe siècle de A. Schoen­berg à nos jours, co-réalisé avec Caro­line Delume, est dispo­nible aux éditions J.M. Fuzeau.

Elle a décou­vert l’orgue auprès de M. Pôté, puis de G. Litaize et s’est perfec­tion­née au Conser­va­toire Natio­nal Supé­rieur de Musique de Paris en orgue (classe de M. Chapuis et O. Latry), basse conti­nue, harmo­nie, contre­point, fugue, analyse musi­cale et acous­tique, paral­lè­le­ment à des études de Musi­co­lo­gie (D.E.A.) au sein de l’Ir­cam-Sorbonne. Elle a égale­ment travaillé le clave­cin auprès de P. Hantai et E. Joyé.

Béatrice Pier­tot est Profes­seur d’orgue et de clave­cin au Conser­va­toire d’Ab­be­ville et orga­niste co-titu­laire de l’orgue de Saint-Laurent à Paris. Elle est la conseillère artis­tique – orgue – du Festi­val de Saint-Riquier. Lauréate de concours inter­na­tio­naux, elle est l’in­vi­tée de pres­ti­gieux festi­vals à travers l’Eu­rope et a parti­cipé à des émis­sions radio­dif­fu­sées sur France Musiques.

Elle a suivi les cours de péda­gogues renom­més tels que L. Cabasso, M.L. Langlais, E. Lebrun, E. Joyé et de F. Levé­chin et les conseils de M.C. Alain, J.D. Chris­tie, P. Hantai, F. Lengellé, O. Latry et D. Roth. Elle suit des cours de viole de gambe avec P. Slobo­dia­nik et des cours de danse baroque avec C. Gracio-Moura.

Elle est l’au­teur d’une Maîtrise effec­tuée à la Sorbonne, inti­tu­lée « Les trai­tés d’im­pro­vi­sa­tion à l’orgue en France de 1900 à 2002 ». Elle a eu l’oc­ca­sion de travailler avec des compo­si­teurs (J.L. Florentz, N. Hakim, V. Paulet, B. Manto­vani, J.J. Werner). Son enre­gis­tre­ment du Prélude de « l’En­fant Noir » de J.L. Florentz à St Eustache (Paris) est paru sous sa direc­tion dans le livre-disque de M.L. Langlais « Jean-Louis Florentz, l’œuvre d’orgue, témoi­gnages croi­sés » chez Symé­trie.

Son nouveau disque d’orgue à 4 mains et 4 pieds « Couleurs orches­trales » enre­gis­tré en avril 2010 à Saint-Laurent, Paris, avec Yannick MERLIN est paru aux éditions sonores Ctési­bios.

Les commentaires sont clos.